IRIDOLOGIE


JPEG - 118.2 ko

L’étude de l’iris vient compléter l’étude morpho-physiologique dans le cadre du bilan de vitalité.

Tout comme la plante des pieds, les iris portent les zones réflexes de nos organes. Ce sont des disques musculaires excessivement innervés (30.000 terminaisons nerveuses par iris en relation avec le corps entier), une projection de nous-mêmes sur les plans anatomique, physiologique, énergétique, héréditaire.

Les indications visibles se matérialisent sous forme de taches, rayons, vacuoles, arcs, etc. Elles renseignent sur l’énergie vitale disponible, la nature et la localisation de l’encrassement de l’organisme, l’état des organes et donc sur ceux que l’on peut solliciter et ceux que l’on doit mettre au repos, sur les pathologies passées, actuelles ou en préparation.

A la lumière de ces éléments, le Naturopathe peut orienter ses préconisations afin d’éviter le développement potentiel de pathologies. Cette étude permet d’apprécier la façon dont le sujet sera en mesure d’exploiter les techniques naturelles pour s’auto-guérir.

L’examen de l’iris s’effectue au moyen d’une loupe ou d’un iridoscope (appareil ressemblant à celui utilisé par les ophtalmologistes pour observer le fond de l’oeil).

HISTORIQUE DE L’IRIDOLOGIE]

L’iridologie, une science et un art à part entière qui date de l’Antiquité, un mystère révélateur.

"Tels sont tes yeux, tel est ton corps" disait Hippocrate : à cette période ancienne, la coutume voulait que si une personne avait des taches dans les yeux, elle était impure et donc malade. Ceci lui interdisait, par exemple, de faire des offrandes.

Il faudra attendre 1670 pour voir apparaître les premiers livres donnant des informations sur cette zone colorée de l’oeil.

Selon André ROUX, un des grands spécialistes de l’iridologie du XXème siècle, sa « mise en forme et son expérimentation clinique remontent à 1860 » (1).

Le XXème siècle va connaître des chercheurs pointus en iridologie dans presque tous les pays européens ainsi qu’aux Etats-Unis, en Australie.
GRANDE BRETAGNE
ESPAGNE
ETATS-UNIS

-  Bernard JENSEN, père de l’iridologie scientifique américaine dont la cartographie irienne est considérée comme la plus pertinente et la plus complète.
FRANCE

- André ROUX, chargé de cours d’iridologie à l’Institut des sciences de l’homme à Lyon en 1963 et fondateur de l’Institut d’Hygiène et de Médecine Naturelles en France.

- Gilbert JAUSAS, qui a écrit deux livres sur le sujet : "Traité d’iridologie médicale" (Ed. Dangles), "Traité d’iridologie rénovée" (Ed. Maloine)

- Alain ROUSSEAUX, qui a mis en évidence la dynamique de l’iris. A savoir, lorsque la santé s’améliore, les signes iriens s’améliorent également. Si la santé se détériore, les signes iriens involuent.

Aujourd’hui, tout praticien de santé Naturopathe correctement formé utilise cette discipline lors de son bilan de vitalité. Elle fait partie des outils indispensables à cette médecine de terrain.

Espace privé /// Réalisation : CréaQuercy